Le Gyotaku, c'est donc le comble du réalisme, puisque c'est le corps même de l'objet, dans tout ce qu'il y a de plus concret, qui fabrique, ou plutôt, développe l'image. Et c'est en même temps la plus extrême stylisation du réel, une très pure abstraction, puisque l'image obtenue n'est qu'une silhouette, ou plutôt une succession de contours tracés dans l'encre.

La première des photographies, et la plus incomplète, puisque de ce développement par essence incomplet ne subsiste jamais que le négatif.

Credit : Carole pour "Cheminsdesjours"

  • Facebook

Breizh Gyotaku Luc Legendre

©2019 par Legendre Tanguy.
 Site crée avec Wix.com

Siret n° 401 716 238 00027

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now