IMG-20200930-WA0013_edited_edited.jpg
bzh gyotaku.png
IMG_20200930_134215_067.jpg

Une tradition halieutique

L'histoire se déroule en 1862.

Le seigneur Sakai, occupé à pêcher avec ses samouraïs, remonte une dorade grise.

Ce poisson symbolise pour les japonais le bonheur.

Un des guerriers eût alors l'idée de capturer la beauté et l'âme de la prise pour partager ce trophée avec le Mikado.

Pour se faire, il enduisit la dorade d'encre et pris son empreinte sur du papier washi

1/45
christo.JPG

Luc Legendre, ancien restaurateur, intègre le Gyotaku à la connaissance du produit lors de la transmission de son savoir faire.

Il y voit une façon de sensibiliser au respect du produit et donc, du vivant en cohérence avec une démarche durable.

Il utilise uniquement de l'encre de seiche pour ensuite, consommer le poisson.

Luc Legendre

L'artiste

Gyotaku-txt-manu-110-x-15.jpg
1/10
1/24
310836348_219226547095244_1933027861769310584_n.jpg

Membre de l'association
Gyotaku Art  Europe